Agenda

Le 17 janvier 2019
De 18h00 à 19h30

Troisième conférence Europe des lettres, 17 janvier 2019 à 18h, Prof....

Actualités

Recherche
12 décembre 2018

L'Institut de littérature comparée et son groupe de recherches L'Europe...

Enseignement
9 octobre 2018

Dans le cadre de la préparation à l’agrégation de lettres modernes, mardi...

Vous êtes ici : EA 1337 - Configurations littéraires   >   CERIEL   >   Enseignants-chercheurs du CERIEL   >   Aziz CHEBOUB

Aziz CHEBOUB


Doctorant (depuis 2018)

Titre de la thèse : La représentation des islamismes dans les récits du futur de la littérature d’expression française contemporaine.

Sous la direction de C. Grenouillet

Résumé : Les récits du futur de la littérature d'expression française contemporaine représentent différemment l'islamisme. Pour mieux comprendre comment les romanciers francophones transposent cette (autre) réalité sous un mode anticipateur, nous avons choisi d’étudier cinq romans : 2028 de T. Fournier, 2084 de B. Sansal, La Tentation de la défaite d'A. Vitkine, Soumission de M. Houellebecq et Jihad de J.M. Ligny. Cette thèse propose une lecture (comparative) de ces cinq œuvres d'anticipation et de politique-fiction, lesquelles sont intrinsèquement liées à la réalité contemporaine. C'est dans ce sens qu'il convient de revenir sur l'histoire du radicalisme islamique. Notre étude met l'accent aussi bien sur la diversité des auteurs constituant notre corpus (d'analyse) que sur la représentation d'un islamisme pluriel. Nous étudions en premier, l'osmose existant entre la réalité et la fiction. Ensuite, nous verrons comment les auteurs décrivent le statut des femmes au sein des théocraties (phallocratiques). Bien plus, nous nous intéressons aux représentations spéciales à chaque romancier pour comprendre ce qui les a influencés. L'étude se complète par une analyse où nous nous demandons si le monde décrit dans 2028 s'est partiellement réalisé à la lumière des événements actuels ; il en sera de même pour les quatre autres livres. Car l'une des fonctions majeures de la dystopie est de prévenir tout lecteur d'une menace potentielle.