Elisabeth KAESS

Doctorante en littérature comparée, chargée de cours à l'institut de littérature comparée

Adresse électronique : kaess@unistra.fr

Thèse en préparation

Doctorat (commencé en 2009)

« Poésie et résistances : René Char, Paul Celan et Anna Akhmatova », sous la direction de Pascal Dethurens (Professeur de Littérature française, générale et comparée à l’Université de Strasbourg)

 

Et pourquoi, dans ce temps d’ombre misérable, des poètes ?[1] Cette ardente question modulée dans l’élégie « Le Pain et le vin » d’Hölderlin trouve des échos tout particuliers au XXe siècle. Et pourquoi des poètes dans un monde livré à l’horreur de la guerre et des pouvoirs totalitaires ? Et pourquoi des poètes dans un monde à jamais muet[2] ? Dans ce temps d’ombre misérable, où les bouches de la multitude sont bâillonnées, la vie, l’action et l’oeuvre de René Char (1907-1988), de Paul Celan (1920-1970) et d’Anna Akhmatova (1889-1966) résonnent singulièrement. Dans ce temps d’ombre misérable, où la parole s’étouffe, le chant s’étrangle et le silence retentit, un cri s’élève, le cri de la souffrance, de la révolte, de la résistance, de la mémoire, de la poésie.



[1] Und wozu Dichter in dürftiger Zeit ? : Friedrich Hölderlin, « Brod und Wein », Sämtliche Werke, Frankfurter Ausgabe, Band 6, Elegien und Epigramme, Herausgegeben von D.E. Sattler und Wolfram Groddeck, Frankfurt am Main, Verlag Roter Stern, 1976, p. 218 ; Friedrich Hölderlin, « Le Pain et le vin », Traduction Gustave Roud, in Odes, Élégies, Hymnes, Préface de Jean-François Courtine, Traductions de Michel Deguy, André du Bouchet, François Fédier, Philippe Jaccottet, Gustave Roud et Robert Rovini, Paris, Gallimard, 1967, p.103.

 

[2] В навсегда онемевшем мире : Аииа Ахматова, «Cinque», Стихотворения и поеты, Москва, Профиздат, 2001, p. 194 ; Anna Akhmatova, « Cinque », in Requiem, Poème sans héros et autres poèmes, Présentation, choix et traduction de Jean-Louis Backès, Paris, Gallimard, 2007, p. 225.

 

Travaux et articles

1. Ouvrage collectif

-       Concours professeur des écoles, Épreuve orale de français et « agir en fonctionnaire de l’état et de façon éthique et responsable », sous la direction d’Eric Tisserand, Vanves, Foucher, 2011, 539 p.

-       « Une musique dans ce monde privé à jamais de parole », in Une amitié européenne, Nouveaux horizons de la littérature comparée, Textes réunis par Pascal Dethurens, Paris, Honoré Champion, 2002, pp. 133-145

 

2. Actes de colloque et congrès

 

-       « Am Rande der Welt : l’exil et les Grisons », in Une Suisse, des exils…, Études réunies par Emmanuel Cherrier et Karl Zieger, Actes du colloque Les Exils a-lémaniques. Exilés et réfugiés politiques et littéraires en Suisse, Université de Valenciennes, 10-11 mai 2007, Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, Recherches Valenciennoises n°27, 2008, pp. 175-190

-       « J’ai l’impression de polémiquer avec les vers : Dimitri Chostakovitch et la littérature », in Correspondances : vers une redéfinition des rapports entre la littérature et les arts, Actes du 38e Congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée, Université de Valenciennes, 28-30 septembre 2005, Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, 2007 (ouvrage numérique), pp. 443-457

 

COLLOQUE, CONGRÈS ET JOURNÉE D’ÉTUDES

-       « Du cri poétique à la poétique du cri », Journée Doctorale de la Société Française de Littérature Générale et Comparée, Université de Paris Ouest Nanterre  La Défense, 5 juin 2009

-       « Am Rande der Welt : l’exil et les Grisons », Colloque international « Exils a-lémaniques », Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, 11-12 mai 2007

-       « J’ai l’impression de polémiquer avec les vers : Dimitri Chostakovitch et la littérature », 38e Congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée Correspondances : vers une redéfinition des rapports entre la littérature et les arts, Valenciennes, 28-30 septembre 2005