Vous êtes ici : EA 1337 - Configurations littéraires   >   L'Europe des Lettres   >   En vitrine

En vitrine

Dernières publications (par ordre de parution)

Patrick Werly, Yves Bonnefoy et l'avenir du divin, Hermann, 2017

Pour lire la présentation du livre, cliquez ici

Pascal Dethurens, Vita nova, éd. Infolio, Gollion-Paris, 2016

Anna Akhmatova et la poésie européenne, Tatiana Victoroff (dir.), Peter Lang, 2016

On trouvera une présentation du volume et la table des matières en cliquant ici

Paradoxes du plurilinguisme littéraire 1900, Britta Benert (dir.), Peter Lang, 2016

Paradoxes du plurilinguisme littéraire 1900. Réflexions théoriques et études de cas. Britta Benert (dir.), Peter Lang, 2016
Cliquer sur l'image pour voir la présentation. Pour la table des matières, cliquer ici et ici.

Alain Suied, l'attention à l'autre, Michèle Finck, Pascal Maillard et Patrick Werly éd., PUS, 2015

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation du livre

Marina Tsvetaeva, Poésie lyrique (1912-1941), Véronique Lossky éd., Editions des Syrtes, 2015

suivi d'un essai de Tatiana Victoroff, «Rythme, sens, sonorité. Tsvetaeva en français».

Ce livre propose une nouvelle traduction des oeuvres poétiques de Marina Tsvetaeva (1892-1941), dont la plupart n'ont jamais paru en français. Nous avons cherché à réaliser une présentation aussi complète que possible de sa création lyrique de maturité, depuis le moment où elle a quitté son pays en 1922 pour passer en exil dix-sept années de création, et jusqu'à sa mort en 1941, au retour dans son pays. Nous avons écarté les grands poèmes narratifs épiques et folkloriques ainsi que la dramaturgie, afin de préserver ici une unité de genre. Et nous avons privilégié l'ordre chronologique, suivant en cela son propre désir. Elle écrivait en effet à un ami et futur biographe : « La chronologie est mon bâton de pèlerin. » Il s'agit donc d'une collection qui recherche l'exhaustivité. Les deux premières parties sont un choix d'auteur, tandis que les autres rassemblent la totalité des publications éparpillées dans les périodiques russes de l'époque, ainsi que les textes inédits, retrouvés depuis et publiés à titre posthume. Les « Poèmes à la Tchécoslovaquie » sont placés un peu en rupture avec la chronologie en fin de volume. Les parties sont d'inégale longueur pour des raisons biographiques. Nous avons cherché à rendre en français les aspirations à la transcendance de Tsvetaeva. Sa thématique est souvent ardue et les prouesses techniques difficiles à rendre en traduction. La lecture des poèmes demande donc un effort conscient de la part du lecteur. Mais nous espérons que cet ouvrage lui procurera le bonheur esthétique, souvent évoqué par Tsvetaeva dans ses écrits sur sa propre création. Et on voudrait dire, en paraphrasant l'une de ses déclarations que si l'on est fatigué de cette lecture, c'est qu'on a bien lu et qu'on a lu quelque chose de bien !

Renaissances du mystère en Europe. Fin XIXe siècle-Début XXIe siècle, Anne Ducrey et Tatiana Victoroff éd., PUS, 2015

Cliquez sur l'image pour lire la 4e

Pascal Dethurens, Écrire la peinture. De Diderot à Quignard, 496 p., Paris, Citadelles & Mazenod, 2015. Édition refondue.

Michèle Finck, Epiphanies musicales en poésie moderne, de Rilke à Bonnefoy. Le musicien «panseur», Paris, Champion 2014

Pour lire la 4e de couverture cliquez sur l'image

Inès Cazalas et Marik Froidfefond éd., Le Modèle végétal dans l'imaginaire contemporain

PUS, 2014
Cliquez sur l'image pour lire la présentation

Yves-Michel Ergal, Le Temps retrouvé ou la fin d'un monde, Classiques Garnier, 2014, 216 p.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation

Enrica Zanin, Fins tragiques. Poétique et éthique du dénouement dans la tragédie de la première modernité (Italie, France, Espagne, Allemagne)

Genève, Droz, 2014, 471 p.

La tragédie, c’est bien connu, finit mal. Au point que le terme « tragique » définit désormais tout événement funeste et sanglant. Mais la fin malheureuse n’a pas toujours été un élément essentiel du genre. C’est seulement lors de sa renaissance moderne que le dénouement malheureux a acquis une telle importance et ceci, en dépit de son manque de bienséance morale: si la tragédie finit mal, c’est que le héros, contre toute attente, n’est pas récompensé pour ses vertus et que les actions du méchant ne reçoivent pas la punition escomptée. Le dénouement malheureux est efficace, car il suscite la surprise et le pathos. Mais il contrevient aux conventions éthiques qui règlent la poétique renaissante: il n’est pas exemplaire. Par l’étude de la tragédie européenne de la première modernité, et plus spécifiquement de la théorie et de la pratique du genre en Italie, en France et en Espagne, cet ouvrage entend expliquer pourquoi le dénouement malheureux devient l’élément essentiel du genre au moment même où toute forme de poésie se doit d’être exemplaire. La tragédie moderne exprimerait alors la contradiction entre ce qui devrait être et ce qui est, en relevant l’écart qui sépare la foi en la providence divine et l’évidence de l’échec, de l’injustice et du malheur.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation

Littérature comparée et correspondance des arts, Yves-Michel Ergal et Michèle Finck éd., Strasbourg, PUS, 2014

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation du volume

Yves Bonnefoy, Poésie et dialogue. Textes réunis par Michèle Finck et Patrick Werly, Presses universitaires de Strasbourg, printemps 20132013

Cliquer pour voir la couverture et la 4e de couverture en grand

Pour accéder au Bulletin de souscription, cliquez ici

Roberto Rossellini, De la fiction à l'histoire, Patrick Werly éd., Le Bord de l'eau, 2013

Les communications présentées lors de la journée d'études organisée par Patrick Werly le 12 octobre 2010 viennent de donner lieu à un ouvrage, dont on trouvera la table des matières en cliquant ici.
Cliquez sur la couverture pour l'afficher en grand et lire la présentation du livre.

Le Colloque «Subjectivité et relativisme de l'écrivain aux XXe et XXIe siècles» (Shuko Tanaka éd.) est en ligne!

Les actes du Colloque doctoral des 14-15 octobre 2011, Subjectivité et relativisme de l'écrivain aux XXe et XXIe siècles organisé par Shuko Tanaka (Doctorante à l'Institut de littérature comparée), avec préface du Prof. Pascal Dethurens, sont désormais accessibles en ligne. Cliquez

ici

pour les lire. Cliquez sur la couverture ou sur la 4e de couverture pour l'agrandir et lire la présentation. Pour lire la table des matières, cliquez ici.
Les articles du recueil n'engagent que leurs auteurs. Tous droits réservés. Pour citer un article du recueil, prière de préciser les références suivantes:

Subjectivité et relativisme de l'écrivain aux XXe et XXIe siècles, Actes du colloque doctoral des 14-15 octobre 2011, sous la direction de Shuko Tanaka, préface de Pascal Dethurens, 2012, 131 p., consultables sous le lien suivant: ea1337.unistra.fr/leurope-des-lettres/

Michèle Finck, Giacometti et les poètes: «Si tu veux voir, écoute»

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation
Paris, Hermann (collection «Savoir lettres»), septembre 2012, 249 p.

Pouchkine, poète de l'altérité

Cliquez sur l'image pour lire la présentation en grande taille

Sous la direction d'Evelyne Enderlein et Tatiana Victoroff, Strasbourg, PUS, collection «Configurations littéraires», juin 2012

Le présent recueil réunit des textes originaux, composés à l’occasion de journées  d’études qui eurent lieu à la BNUS à l’issue de la grande exposition « Pouchkine illustré ».  Il lève un voile sur des aspects peu explorés du grand poète russe dont l’œuvre continue à être controversée.

Appelé « le Français » par ses amis, il créa la langue littéraire russe, l’inscrivant dans le processus de la révolution esthétique occidentale. Pouchkine est le poète du paradoxe, il restitua l’Europe à la Russie et fixa la Russie en Europe.  Tout au long de sa courte vie, il se heurta à l’hostilité insidieuse de son propre milieu et des autorités, ce qui finira par causer sa perte, sa mort devenant ainsi le symbole même de sa différence. C’est précisément autour de cette « altérité » que s’articulent les articles de cet ouvrage qui offre des approches différentes et souvent inattendues, des regards croisés de critiques russes et occidentaux. L’ensemble est encore enrichi par des illustrations issues des Musées Pouchkine russes, documents inédits et inaccessibles en France, qui concrétisent le contexte social et politique dans lequel s’est exprimée cette personnalité hors du commun.

Cliquez sur la couverture pour l'afficher en grand format

Figures de l'émigré russe en France au XIXe et au XXe siècle. Fiction et Réalité

sous la direction de Charlotte Krauss et Tatiana Victoroff, Amsterdam, New-York, NY, Editions Rodopi, 2012, 525 p.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire la présentation

Les Aristocraties en Europe du Moyen Âge à nos jours, Patrick Werly éd.

Presses universitaires de Strasbourg, octobre 2011. Actes du XVe colloque franco-polonais des universités de Poznan et Strasbourg, organisé à Strasbourg les 9-10 octobre 2008
Voir la table des matières

Cliquez sur la couverture pour l'agrandir
Bon de commande: on pourra se reporter au bon de commande et le télécharger en cliquant ici

Tatiana Victoroff, Anna Akhmatova

Infolio, novembre 2010

Cliquer sur la couverture pour l'agrandir et lire la présentation

Guy Ducrey, Tout pour les yeux. Littérature et spectacle autour de 1900

Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne (PUPS), 2010
Cliquer sur la couverture pour l'agrandir et lire la présentation

Patrick Werly, Roberto Rossellini, une poétique de la conversion

Cerf-Cortet, 2010
Cliquer sur la couverture pour l'agrandir et lire la présentation

Pascal Dethurens, Ecrire la peinture

Citadelles & Mazenod, 2009

Rechercher

Search & Find